L’autoroute de la mer Montoir-Vigo étendue vers Tanger et Zeebrugge

Evoquée depuis des années, la grande autoroute maritime entre le nord de l’Europe et la Méditerranée va bientôt voir le jour. Suardiaz, qui exploite depuis quarante ans une liaison entre Saint-Nazaire (Montoir) et le port espagnol de Vigo, labellisée autoroute de la mer par l’Europe en 2015, va augmenter encore le cadencement de la ligne, avec un quatrième départ chaque semaine. Mais l’armement espagnol a aussi annoncé sa décision d’étendre le service vers le Maroc et la Belgique.

Maroc : l’automobile,

le textile et

l’agroalimentaire

Deux départs seront, ainsi, proposés chaque semaine vers le port de Tanger Med. « Les chaines d'approvisionnement des secteurs automobile, textile et agroalimentaire (pêche, fruits et légumes) pourront bénéficier d'une connexion au nord de l'Afrique au départ de la façade Atlantique », souligne Suardiaz, qui fera également bénéficier ses clients des possibilités offertes par le hub portuaire marocain et ses multiples connexions en Méditerranée. Sont notamment visés les véhicules produits au Maroc par le groupe Renault et ceux qui sortiront de la future usine locale de PSA, prévue pour être opérationnelle en 2019. Il y aura d’ailleurs, probablement, des échanges à réaliser avec les sites du groupe automobile dans l’Hexagone, à l’instar des pièces détachées fabriquées à Rennes et acheminées en Espagne par Suardiaz, qui ramène dans le sens inverse les véhicules neufs produits localement par PSA. Ce trafic constitue actuellement le fond de cale des deux rouliers exploités entre Montoir et Vigo, les Bouzias et Suarvigo, le reste des marchandises régulières embarquées sur ces navires étant essentiellement des matériaux de construction pour le secteur du BTP (ardoises, carrelage, granit…) S’y ajoutent des marchandises spot, comme des colis lourds. « Le nouveau trafic avec le nord de l'Afrique permettra d'accroître la marchandise roulante de l'Autoroute de la Mer, assurant ainsi sa soutenabilité à long terme. L'extension et l'augmentation des fréquences de l'Autoroute de la Mer représentent une grande opportunité pour les industries de l'hinterland de ces ports. Et particulièrement pour l'Industrie du nord-ouest de la France (Pays de la Loire, Bretagne), nord-ouest de l'Espagne et nord du Portugal dans la mesure où la consolidation d'un service logistique fiable, régulier et de haute fréquence stimulera davantage les échanges commerciaux entre ces régions mais également avec le Maroc, partenaire privilégié de la France et de l'Espagne ».

Un départ hebdomadaire pour

Zeebrugge

Dans le même temps, Suardiaz a donc décidé d’étendre aussi le réseau vers l’Europe du nord, avec pour commencer une liaison hebdomadaire vers Zeebrugge. « Cette extension de l´Autoroute de la Mer sera un pas en avant dans le développement du Corridor Atlantique, accomplissant ainsi un des objectifs des Politiques de la Commission Européenne (CEF) », souligne l’armateur, qui va pour assurer ces développements mobiliser de nouveaux navires rouliers. Alors que les nouvelles rotations devraient débuter dans les semaines à venir, le détail des moyens mis en place sera prochainement annoncé, précise Suardiaz.

Ce développement vers le nord et le sud est projeté depuis longtemps mais, initialement, on évoquait plutôt des prolongements vers Le Havre et Algésiras. Zeebrugge et Tanger semblent s’être finalement révélés plus pertinents dans la construction de cette autoroute de la mer.

En 2016, le trafic roulier du port de Nantes Saint-Nazaire, essentiellement porté par la ligne Montoir-Vigo, a représenté 335.000 tonnes de marchandises, soit une augmentation de plus de 14% par rapport à 2015.

 

Source : MER ET MARINE le 09/02/2017

 

Newsletter

CONTACTS

SOMALOIR – MANOCEAN
Terminal Roulier - BP 16
44550 Montoir de Bretagne
Tel. : 33 (0)2 40 90 05 75
Fax : 33 (0)2 40 90 34 38

envoyer un e-mailnous envoyer un e-mail >

Carte de situation de la Société Somaloir